Prêt-à-porter : rentrée 2018 vs 2017. Découvrez le podium des insights client et le comparatif de la satisfaction exprimée sur la politique tarifaire de 15 enseignes.

En moyenne, pour chaque enfant, les parents achètent quatre tee-shirts, trois pantalons, deux robes, cinq paires de chaussures, trois pulls et deux manteaux dans l’année. Le plus gros des achats se fait à la rentrée. Selon une étude Franfinance et CSA publiée début septembre, les Français envisageaient en moyenne 271 euros d’achat en vêtements en vue de la rentrée scolaire 2018, soit environ le quart des dépenses de rentrée.

Nous avons analysé 6500 verbatims, issus du web social public (avis et réseaux sociaux), du 20 août au 30 septembre 2018 et 2017, concernant 15 enseignes de Prêt-à-porter BABOU, C&A, CAMAIEU, CATIMINI, GEMO, H&M, KIABI, LA HALLE, NEWLOOK, PETIT BATEAU, PIMKIE, PRIMARK, TAPE A L’OEIL, TATI, VERTBAUDET, ZARA

Durant la rentrée de 2018, voici les trois principales préoccupations des clients : en première position, comme lors de la rentrée de 2017, ce sont les tarifs qui remportent l’attention des consommateurs à 31%, vient ensuite la qualité des produits et les délais de livraison.

Comparatif 2018 / 2017 du ressenti client sur la politique tarifaire des enseignes : quel bilan ?

  • le prix des articles est bien perçu, avec 89% d’opinion positive en 2018, en léger recul (91% en 2017).
  • Les promotions satisfont davantage les consommateurs en 2018 (91%, contre 88% en 2017).
  • Les frais de livraisons préoccupent moins les consommateurs de cette rentrée (2% des avis, contre 5% en 2017), avec 71% d’opinion positive.

Découvrez les chiffres clés en infographie

Prêt-à-porter : rentrée 2018 vs 2017

Pour obtenir un aperçu des résultats de votre marque ou découvrir nos offres d’abonnement aux études viavoo CX Benchmark :